Risque sismique

Le risque sismique

 
 

Introduction

Un séisme, par sa soudaineté, son imprévisibilité, peut avoir des conséquences graves sur les biens et les personnes, qui peuvent être amplifiées par d'autres phénomènes induits comme les tsunamis, les avalanches.

S'il est impossible de prévoir la survenance d'un séisme, le respect des normes parasismiques dans la construction permet de limiter la vulnérabilité des biens.

Qu'est-ce qu'un séisme ?

Un séisme est une vibration du sol provoquée par une rupture brutale des roches de la lithosphères le long d'une faille. Une faille est une zone de rupture en profondeur dans la roche qui se prolonge parfois jusqu'à la surface du sol, le long de laquelle les deux bords se déplacent l'un par rapport à l'autre (source MTES).

Un séisme peut avoir une origine naturelle (tectonique des plaques, volcanisme) ou être induit par une activité anthropique (tir de carrière par exemple).

Un séisme est caractérisé par sa magnitude (énergie libérée) et par son intensité (effets et dommages provoqués). Ces deux paramètres ne sont pas corrélés. Un séisme de forte magnitude peut ainsi avoir une intensité faible en raison soit de sa profondeur, soit de la faible vulnérabilité des constructions, soit de la nature du sol.

Définition du risque sismique

Le risque est la rencontre d'un phénomène aléatoire (aléa) et d'un enjeu exposé à ce phénomène aléatoire.

En France, l'aléa sismique a été déterminé de manière probabiliste en prenant en compte l'historique de la sismicité métropolitaine et ultramarine. Cela a conduit à un zonage du risque sismique et une réglementation parasismique associée.

Réglementation parasismique

Depuis le 1er mai 2011, une nouvelle réglementation parasismique est entrée en vigueur. Elle acte un nouveau zonage sismique ainsi que de nouvelles règles parasismiques pour les bâtiments. La réglementation française a été révisée notamment pour répondre aux exigences du nouveau code européen de construction parasismique. La carte de zonage sismique a été élaborée en tenant compte des progrès scientifiques en sismologie. Ainsi, ce zonage divise la France en cinq zones de sismicité. Les Antilles, où l’aléa sismique est le plus élevé, sont classées en zone 5, tandis que les bassins aquitain et parisien sont en zone 1.

Pour en savoir plus :

 

La carte de zonage sismique de France présente cinq zones de risques sismiques allant croissant d’un risque très faible (1), faible (2), modéré (3), moyen (4), à fort (5), cette dernière s’appliquant exclusivement aux Antilles françaises. La zone 4 de sismicité moyenne inclut le sud de l’Alsace, le fossé rhénan ainsi que les massifs alpin et pyrénéen alors que la zone 1 comprend les bassins aquitain et parisien.

Pour le Bas-Rhin : tout le département est en zone 3 de sismicité modérée, sauf :

― le canton de Sarre-Union : zone 2 de sismicité faible ;

― les communes d’Adamswiller, Asswiller, Baerendorf, Berg, Bettwiller, Burbach, Diemeringen, Drulingen, Durstel, Eschwiller, Eywiller, Frohmuhl, Goerlingen, Gungwiller, Hinsbourg, Hirschland, Kirrberg, Mackwiller, Ottwiller, Puberg, Rauwiller, Rexingen, Siewiller, Struth, Thal-Drulingen, Tieffenbach, Volksberg, Waldhambach, Weislingen, Weyer : zone 2 de sismicité faible.

carte du zonage sismique Bas-Rhin

La RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments depuis le 1er mai 2011 à télécharger  

Prenant en compte les codes parasismiques de l'Eurocode 8 de l'UE, les sols sont classés en cinq catégories principales allant de A (sol de type rocheux) à E (sol mou) avec des exigences en matière de conception et construction des bâtiments neufs. Ces exigences elles-mêmes sont liées à l'importance des bâtiments dans leur usage social et de la zone de sismicité.

La construction d'un simple hangar sera libre de contrainte, alors que les immeubles d'habitation, de bureaux, de centres de soins, de production d'énergie et de gestion de crise par exemple, devront répondre à des normes strictes selon l'intensité du risque sismique de leur zone.

Qu’est-ce que le risque sismique ?  

Liens utiles :

→ Lien vers le site du Plan Séisme .

→ Lien vers le portail de la Prévention des Risques Majeurs .

→ Lien vers le RéNaSS (Réseau National de Surveillance Sismique)