Sécurité routière

Opération de contrôle pédagogique pour l'abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h

 
 
Opération de contrôle pédagogique pour l'abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h

La pédagogie par l'alternative à la sanction : tout savoir sur les contrôles menés pour expliquer le passage à 80 km/h


L'alternative à la sanction : expliquer avant de réprimer

Depuis le 1er juillet, la vitesse est abaissée à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central. Pour les premières semaines de mise en application de cette mesure, les services de police et les unités de gendarmerie ont procédé à des contrôles, en privilégiant une démarche avant tout pédagogique pour les usagers de la route.

Dans ce contexte, des contrôles de la vitesse avec «alternative à la sanction » ont été organisés, sous l’autorité des procureurs de la République du département. Ces opérations ont permis de proposer aux usagers en excès de vitesse limité (entre 80 et 95 km/h) un stage de sensibilisation, en lieu et place de la sanction.

Jean-Luc Marx, Préfet de la région Grand Est, Préfet du Bas-Rhin et Philippe Vannier, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Saverne ont participé à une opération de contrôle 80 km/h avec « alternative à la sanction » dans le cadre d'une vaste opération menée par la gendarmerie dans l'arrondissement de Saverne.

Controle 80 km/h Préfet Proc
Contrôle 80 kmh Préfet

Les usagers de la route interpellés pour un excès de vitesse éligible à l'alternative à la sanction ont participé à un stage pédagogique organisé le samedi 21 juillet à la compagnie de gendarmerie de Saverne. Le stage, était en partie animé par une monitrice d'auto-école qui pratique les 80 km/h depuis de nombreuses années avec les jeunes conducteurs. Elle a ainsi pu expliquer, concrètement, avec son vécu professionnel, les intérêts de cette mesure.

 
stage pédagogique

Bilan de l'opération :

- 56 des 80 excès de vitesse constatés se situaient entre 80 et 95 Km/heure et étaient éligible au dispositif d'alternative.

- 42 d'entre eux ont opté pour un stage pédagogique. 36 ont effectivement participé au stage, conformément à leur engagement. Les 4 personnes n'ayant pas participé au stage feront l'objet d'une verbalisation.


Abaissement de la vitesse maximale autorisée : retour sur la mise en œuvre de la mesure

La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière). Depuis le 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée est fixée à 80 km/h sur ces routes où la mortalité routière est la plus forte.

En quoi consiste cette mesure ?

Elle réduit de 90 à 80 km/h les vitesses maximales autorisées sur les routes à double-sens, sans séparateur central.

panneaux

Quel impact pouvons-nous espérer ?

Comme l’a établi le comité des experts du Conseil national de la sécurité routière dans son rapport du 29 novembre 2013, une réduction de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central - limitée à 90 km/h - permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an.

En effet, cette portion du réseau routier est celle sur laquelle les accidents mortels sont les plus fréquents : en 2016, plus de la moitié de la mortalité routière (55 %), soit 1 911 personnes tuées, est survenue sur les routes bidirectionnelles hors agglomération, majoritairement limitées à 90 km/h.

Une telle mesure présente également l’avantage d’améliorer la fluidité du trafic et de diminuer les émissions polluantes dans l’environnement.

Les effets de la vitesse sur la conduite

Les distances d'arrêt

La distance d’arrêt est égale au cumul de la distance parcourue pendant le temps de réaction et de la distance de freinage. Pour faire simple, plus la vitesse d'un véhicule est élevée, plus la distance d'arrêt sera grande. Avec ce changement de vitesse, la distance d'arrêt sera donc réduite, diminuant ainsi les risques de collisions.

Champ de vision réduit

Plus la vitesse augmente, plus le champ visuel est réduit. À grande vitesse, il se limite à une vision centrale de la route.

La mise en œuvre de la mesure dans le Bas-Rhin


  • 2260 km de routes sont passés à 80 km/h dans le département et environ 200 panneaux de limitation de vitesse ont été soit déposés, soit remplacés par un panneau « 80 ». 




Infographie 90-80