Protection des populations

Point de situation sur l’accompagnement des victimes de l’attentat du 11 décembre 2018

 
 
Point de situation sur l’accompagnement des victimes de l’attentat du 11 décembre 2018

Jean-Luc Marx, préfet du Bas-Rhin et Yolande Renzi, procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Strasbourg ont co-présidé ce mardi 12 novembre 2019, le comité local d’aide aux victimes. Cette réunion a permis de faire un bilan du suivi des victimes de l’attentat du 11 décembre 2018 et de définir les modalités de la poursuite de cet accompagnement.

Suite à l’attentat du 11 décembre 2018, le préfet du Bas-Rhin et le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Strasbourg ont réuni le comité local d’aide aux victimes (CLAV) dès le 18 décembre et ont décidé à l’issue :

1. d’activer un comité technique de suivi des victimes,

2. d’ouvrir un espace d’information et d’accueil.

Piloté par la préfecture et rassemblant les agents de chaque administration, collectivité, organisme ou association d’aide aux victimes en capacité d’aborder la situation individuelle des victimes ou de leurs proches, le comité technique de suivi s’est réuni 7 fois en 11 mois. Ses membres ont examiné individuellement les situations de chaque victime et de leurs proches avec pour mission :

- de veiller à leur parfait accompagnement dans leurs démarches administratives ;

- de s’assurer de la prise en charge sanitaire, juridique et sociale, adaptée à leurs besoins.

En parallèle, l’Espace d’Information et d’Accueil (EIA), opérationnel depuis le 19 décembre, propose un accompagnement adapté à toute personne exprimant un besoin en relation avec les événements du 11 décembre 2018, ainsi qu’une simplification des démarches en regroupant - dans un même lieu - les différents acteurs concernés.

Dirigé par SOS aide aux Habitants et composé d’équipes pluridisciplinaires (juristes, travailleurs sociaux, psychologues, etc.), l’EIA a tenu1 1660 entretiens (dont 784 en vue d’un accompagnement psychologique et 554 pour un accompagnement juridique) et réalisé 549 actions d’aide aux démarches administratives, dont :

  • 368 avec l’office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), la caisse d’allocation familiale (CAF), pôle emploi, des avocats, la police judiciaire, la préfecture ;
  • 92 en lien avec le fonds de garantie pour les victimes d’actes de terrorisme (FGTI) ;
  • 89 en lien avec la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) ou un service social.

L’EIA poursuivra son travail jusqu’à la fin de l’année et reste joignable aux coordonnées ci-dessous jusqu’au 31 décembre 2019:

  • Mail : contact@eiastrasbourg.org
  • Téléphone : 06.01.70.53.37
  • Sur place et sur rendez-vous au 6 rue du Jeu des Enfants à Strasbourg aux horaires d’ouverture suivants :

  Matinée Après-midi
Jeudi 9h-12h 14h-18h
Vendredi 10h-13h 14h-18h

*L’EIA assurera une permanence spécifique le mercredi 11 décembre 2019.

Conformément à l’avis émis par le CLAV réuni ce mardi 12 novembre 2019, le suivi et l’accompagnement des personnes victimes ou impliquées et de leurs proches sera assurée à partir du 1er janvier 2020 dans les locaux des associations d’aide aux victimes, membres du réseau France victimes et agréées par le ministère de la justice.


Aussi, à partir du 1er janvier prochain, toute personne qui en ressent le besoin pourra s’adresser à l’association référente dans le Bas-Rhin pour les actes de terrorisme et joignable aux coordonnées suivantes :

SOS Aide aux Habitants – France victimes 67

Adresse : 15 rue Schulmeister, 67100 Strasbourg

ou sur les sites des permanences tenues par l’association

Téléphone : 06 01 70 53 37

Mail : contact@attentatstrasbourg.org

Les victimes résidant en dehors du Bas-Rhin continueront de bénéficier de l’accompagnement assuré par les associations du réseau France victimes compétentes localement, en lien avec les préfectures de département concernées (https://www.france-victimes.fr/index.php/component/association).

1 Données arrêtées au 31 octobre 2019