Sécurité publique

Epidémie de Coronavirus Covid-19 dans le Bas-Rhin

Le point sur la situation locale, les recommandations, les mesures sanitaires pour protéger la population et les mesures de soutien aux entreprises

> Voir l'article

Mobilisation pour la lutte contre les violences urbaines de fin d’année

 
 
À la suite des débordements inqualifiables commis en fin d’année et notamment lors de la nuit de la St Sylvestre dans une grande partie de l’agglomération strasbourgeoise, Jean-Luc Marx, préfet du Bas-Rhin, a réuni dans la matinée de ce vendredi 24 janvier le maire de Strasbourg, le président de l’Eurométropole, la procureure de la République et la rectrice de l’Académie de Strasbourg.
IDE carroussel - Retex St Sylvestre

Avec un bilan très vite posé au lendemain des événements, les pouvoirs publics souhaitent aujourd’hui engager un plan d’actions qu’il conviendra de mettre en œuvre dans les prochains mois. Une deuxième réunion de travail s'est tenue dès le 24 janvier après-midi  dans le cadre du conseil de sécurité et de prévention de la délinquance réuni à l’initiative du président de l’Eurométropole, en lien avec le maire de Strasbourg.

En 2019, les pouvoirs publics n’étaient pas restés sans agir : un travail partenarial important avait été mené dans les mois et les semaines qui avaient précédé la fin de l’année, notamment au travers des animations dans les quartiers, des mesures de prévention situationnelle, de la sensibilisation et des contrôles en matière de pétards ou encore de la planification du dispositif d’ordre ayant mobilisé près d’un demi-millier de policiers.

Dans la seule soirée du Nouvel An, pas moins de 40 individus ont été interpellés en flagrance. Deux sont passés en comparution immédiate et ont été condamnés à 12 et 8 mois de prison, les procédures judiciaires se poursuivant pour les autres. D’autres investigations sont en cours et mèneront à de nouvelles interpellations et sanctions pénales.

Une aide spécifique et immédiate a par ailleurs été apportée aux victimes traumatisées par les dégâts et les violences subis.

Au-delà de ces premières réponses, les pouvoirs publics sont d’ores et déjà mobilisés pour anticiper les prochaines fêtes de fin d’année, avec fermeté et détermination.

Une action en profondeur doit être menée sur la délinquance. C’est pourquoi, une étude pluridisciplinaire sera lancée à l’initiative de l’État, en concertation étroite avec l’Eurométropole de Strasbourg, la Ville de Strasbourg, le Parquet et l’Académie de Strasbourg. Cette étude devra notamment permettre de mieux appréhender le profil des auteurs, leurs motivations et le contexte dans lequel les faits ont été commis.

Dès à présent, les partenaires s’engagent dans les réflexions sur les mesures fortes et concrètes qui seront adoptées à l‘issue de cette étude.

Un comité de pilotage est chargé de proposer des évolutions au dispositif de prévention et de sécurisation, dans le cadre d’un plan d’action global alliant :

  • animation,
  • prévention,
  • répression,
  • et coopération transfrontalière.