Covid-19

Pratique sportive au regard du contexte sanitaire actuel

 
 

 Le décret n°2021-31 du 15 janvier 2021 modifie le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de COVID-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.

Les ERP de type X (établissements sportifs clos et couverts) sont désormais interdits d’accès pour la pratique sportive, y compris pour les publics mineurs (scolaire, périscolaire, extrascolaire).

La pratique sportive auto-organisée ou encadrée n’est donc possible que dans les établissements sportifs de plein air ou dans l’espace public, dans le respect des horaires du couvre-feu.

Dans l’espace public, pour les majeurs et lorsqu’elle est auto-organisée pour les mineurs, elle est limitée à 6 personnes.
Les ERP de type X peuvent être considérés comme des équipements de plein air lorsqu’ils organisent des activités en extérieur (exemple des piscines couvertes possédant un bassin extérieur).

Les publics prioritaires peuvent accéder aux équipements couverts et de plein air, avec une dérogation aux horaires du couvre-feu pour les sportifs professionnels, sportifs de haut-niveau et les publics en formation uniquement.

Les vestiaires collectifs sont interdits sauf pour les publics prioritaires.

Les éducateurs sportifs peuvent exercer leurs activités si elles ne sont pas interdites, avec une dérogation aux horaires du couvre-feu uniquement pour encadrer les sportifs professionnels, sportifs de haut-niveau ou publics en formation.

Les compétitions pour les sportifs professionnels et de haut-niveau sont autorisées avec des protocoles sanitaires renforcés et se déroulent à huis clos.

Dans la mesure du possible, les réunions associatives doivent se faire de manière dématérialisée.

Lien vers le tableau des applications des mesures sanitaires prévues par le décret : https://sports.gouv.fr/accueil-du-site/article/application-des-decisions-sanitaires-pour-le-sport-a-partir-du-12-janvier