La politique de rénovation urbaine

 
 


photo du quartier Neuhof à Strasbourg

Le Programme National pour la Rénovation Urbaine (PNRU) 

Institué par la loi du 1er août 2003 pour la ville et la rénovation urbaine, le PNRU a permis un effort national sans précédent de transformation des quartiers les plus fragiles classés en Zones Urbaines Sensibles (ZUSZone urbaine sensible). Cet effort a porté sur les logements sociaux, équipements publics, commerces et aménagements urbains. Sa mise en œuvre a été confiée à l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Au total, au niveau national, 12,35 milliards d’euros ont été mobilisés par l’ANRU en matière de participation à des projets de rénovation évalués à plus de 50 milliards d’euros d’investissements, à réaliser sur une période de 10 à 15 ans soit entre 2005 et 2020.

Dans le département du Bas-Rhin, les projets de rénovation urbaine ont été mis en oeuvre sur la base de :
•  4 projets conventionnés au niveau national sur les quartiers de Neuhof, Meinau, Hautepierre et Lingolsheim-Hirondelles.
•  2 projets conventionnés localement sur les quartiers de Cronenbourg et Port du Rhin.
•  4 autres projets conventionnés localement pour bénéficier ponctuellement des crédits de l’ANRU.

Ces QPV comptaient, en 2009, 76680 habitants soit 18,6% de la population de l’agglomération urbaine de Strasbourg.
Le montant total de la participation de l’ANRU représente un montant d’environ 119M€ pour l’ensemble de ces projets.

Le Nouveau Programme National pour la Rénovation Urbaine (NPNRU)

Il a été institué par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014. Les moyens affectés à l’ANRU s’élève à 5 milliards d’euros.

Dans le département du Bas-Rhin, 7 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) sont concernés par ce nouveau programme :
•  3 QPV d’intérêt national : Neuhof-Meinau et Hautepierre à Strasbourg ; Quartiers Ouest à Bischheim-Schiltigheim.
•  4 QPV d’intérêt régional : Elsau et Cronenbourgà Strasbourg ; Lingolsheim et Libermann à Illkirch-Graffenstaden.

Ces 7 QPV comptent près de 53 400 habitants, soit 11% de la population totale de l’agglomération.

Cartes téléchargeable ci-dessous :
•  QPV en NPNRU EMS A1
•  QPV en NPNRU EMS A3

Information complémentaire sur le Système d'information géographique de la politique de la ville

Les interventions de l'ANRU dans le cadre du NPNRU

Les aides accordées par l’ANRU sont formalisées par une convention entre le porteur de projet (Eurométropole de Strasbourg), les maîtres d’ouvrages et l’ANRU. Cette convention définit un programme de travaux pluriannuels ainsi que les participations des
co-financeurs.

Les catégories de travaux pouvant faire l’objet d’une aide de l’ANRU sont les suivantes :
•  démolition de logements locatifs sociaux pour une meilleure organisation urbaine ou pour cause de vétusté,
•  création de logements ou reconstitution des logements démolis,
•  requalification et résidentialisation de logements locatifs sociaux,
•  amélioration des espaces publics et création de voies délimitant des îlots et désenclavant le quartier,
•  création ou extension d’équipements publics ou collectifs de proximité tels que les équipements scolaires, commerciaux, sociaux et culturels,
création et réorganisation d’espaces d’activités économiques et commerciales,
•  ingénierie nécessaire à la mise en œuvre et à la conduite des projets.

Des actions en faveur de l’insertion professionnelle sont également menées. La charte nationale d’insertion vise à faciliter l’accès des habitants des QPV aux emplois générés par la mise en œuvre des chantiers de rénovation urbaine.

Avancement du NPNRU

L’élaboration des projets de renouvellement urbain est réalisée dans le cadre d’une phase de préfiguration au cours de laquelle diverses études thématiques portant sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg et les quartiers concernés sont menées. Une concertation  est prévue avec les habitants de chaque quartier.
Cette phase de préfiguration aboutira à la signature des conventions de rénovation urbaine pour les quartiers concernés.

L’organisation territoriale de l’ANRU.

Le siège de l’ANRU se trouve à PARIS.
Au niveau local, le Préfet du Bas-Rhin assure la fonction de Délégué Territorial de l’ANRU. La Secrétaire Générale Adjointe de la Préfecture et le Directeur Départemental des Territoires sont Délégués Territoriaux Adjoints. La Direction Départementale des Territoires accompagne les maîtres d’ouvrage dans la définition des projets et assure l'instruction des demandes de financement et le suivi des conventions pluriannuelles des projets de rénovation urbaine.