Naturalisation : nouveau test linguistique pour valider le niveau de français à partir du 1er avril

 
 

À compter du 1er avril 2020, tout candidat à la nationalité française par naturalisation - par décret ou par déclaration à raison du mariage - devra justifier d’une connaissance de la langue française au moins égale au niveau B1 du cadre européen de référence :

•  à l’oral
•  mais aussi désormais à l’écrit.

Pour satisfaire à cette exigence, les candidats devront présenter :

•  un diplôme permettant de justifier d’un niveau égal ou supérieur au niveau requis dont la liste sera définie par arrêté du ministère de l’intérieur,

ou, à défaut

•  une attestation délivrée à l’issue d’un test linguistique certifié ou reconnu au niveau international, comportant des épreuves distinctes évaluant le niveau de compréhension et d’expression orales et écrites.


Ce nouveau test linguistique (oral + écrit) se substituera à l'évaluation conduite actuellement.