Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple

 
 
La Délégation aux victimes du ministère de l’Intérieur publie chaque année une étude nationale sur les morts violentes au sein du couple.

En 2013, 146 personnes sont décédées, victimes de leur partenaire ou ex-partenaire de vie (dont 121 femmes et 25 hommes) en France, soit 19,36% des homicides et violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner constatés au plan national en 2013.

Il en  ressort notamment qu’en moyenne une femme décède tous les 3 jours et un homme décède tous les 14,5 jours.  Cette violence s’exerçant dans le cadre familial, 13 enfants sont également décédés concomitamment à l'homicide de leur père ou mère. En incluant les suicides des auteurs et les homicides de victimes collatérales, ces violences mortelles ont occasionné au total le décès de 221 personnes en 2013, soit 23 moins qu'en 2012.

Dans cette étude figure notamment un tableau par répartition géographique qui relève que les Alpes-Maritimes  et la Seine-Maritime ( 7 cas chacun) sont les deux départements les plus touchés par ce phénomène de violences. Viennent ensuite la Gironde, le Nord, le Pas-de-Calais et le Rhône (5 cas chacun).

 

stop-violences-femmes