Visite officielle

Brune Poirson annonce le retour de la consigne en France

 
 
Brune Poirson annonce le retour de la consigne en France

Brune Poirson était en déplacement officiel dans le Bas-Rhin le 19 juin dernier, Brune Poirson s'est rendue à Kehl pour examiner le dispositif de consigne mise en place depuis plusieurs années chez nos voisins. Elle s'est ensuite rendue dans un centre commercial strasbourgeois où elle a pu constater que certaines enseignes françaises prenaient déjà des initiatives pour inciter les consommateurs à rapporter leurs emballages plastique. 

Brune Poirson a ensuite réuni à la préfecture des élus, des ONG, des représentants des fabricants de produit afin de lancer un comité de pilotage qui aura vocation à explorer les conditions et les modalités de mise en œuvre de la consigne en France. Objectif : déployer "la consigne à la française".

   

Pendant la réunion qui a duré près de deux heures, Brune Poirson a eu l’occasion d’exprimer aux membres du comité la mission qui serait la leur :

-    Définir le type d’emballages qui sera concerné : les bouteilles en plastique, les canettes en métal, les bouteilles en verre ?
-    La consigne sera-t-elle pour recyclage ou pour réemploi ?
-    Comment seront repartis les financements afin qu’aucune collectivité ne soit lésée ?
-    Qui aura la gestion de l’argent disponible (cautions en attente de leur déconsignation) ?
-    A qui appartiendront les emballages qui seront déconsignées ?
-    Qui paiera pour déployer les dispositifs de déconsignations qu'utiliseront les Français ?

La secrétaire d’Etat a demandé que des premières conclusions soient rendues mi-septembre afin d’enrichir le débat parlementaire à venir sur le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire qui comprendra une disposition pour autoriser le principe de la consigne sur le territoire.

D9bAlYHWkAc-4Ty
D9bAlY3XYAAt8jS
 

Jacques Vernier, co-président du comité de pilotage, Président du comité des filières REP (Responsabilité élargie des producteurs), véritable autorité morale dans le secteur procédera à des auditions et mènera d’ici septembre l’ensemble des concertations nécessaires.

 
 

A lire également :