Les pouvoirs publics mobilisés pour que la baignade reste un plaisir

 
 
Les pouvoirs publics mobilisés pour que la baignade reste un plaisir

Les services de l’État, l'Eurométropole de Strasbourg et l'ARSAgence Régionale de Santé ont présenté les dispositifs de surveillance de et de contrôle menés tout au long de l'été sur les 59 lieux de baignade du Bas-Rhin

Le 2 juillet dernier, Nadia Idiri, secrétaire générale adjointe de la Préfecture du Bas-Rhin, Claude Froehly, vice président de l’Eurométropole de Strasbourg et Clémence De Baudouin, responsable de service à l'Agence Régionale de Santé ont présenté au Lac Achard les règles de comportement en matière de baignade ainsi que les dispositifs de surveillance et les contrôles opérés par les pouvoirs publics pour assurer la sécurité des baigneurs.


Les pouvoirs publics mobilisés sur les 59 lieux de baignade du Bas-Rhin

Fort de 20 plans d’eau et 39 piscines, le département alsacien est l’un des départements non côtiers les plus accidentogène en matière de baignade. Dans ce contexte, la mobilisation des services de l’Etat est totale est entière pour assurer la sécurité des baigneurs. Nadia Idiri, accompagnée des  services de l'Etat concernés a rappelé les contrôles opérés tout au long de l'été :

  • contrôles des affichages obligatoires dans les Établissements d’Activité Physiques et Sportives (EAPS).
  • contrôles de la qualification des personnels de surveillance: Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (BNSSABrevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique), Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport (BPJEPS) activités aquatiques et natation et Brevet d’État d’Educateur Sportif des Activités Aquatiques et de la natation (BEESAN).
  • contrôles des conditions de sécurité pour les pratiques sportives avec le contrôle des Équipements de Protection Individuelle (par exemple : casques/gilets/brassards) mais aussi des produits cosmétiques (ex : crèmes solaires) et des textiles techniques (ex : protection UV, etc).

L’ARSAgence Régionale de Santé assure quant à elle les contrôles sanitaires pour la qualité de l’eau et les mesures d’hygiène. Des contrôles sont effectués tous les quinze jours pour les plans d'eau et mensuellement pour les piscines.

DhG0SWNWsAAE3j0

Il convient de souligner que l'Etat porte également l’opération nationale "J’apprends à nager" mis en place en 2015 par le Ministère des Sports pour réduire les inégalités d’accès à la pratique sportive, réduire le déficit du savoir-nager enregistré sur le territoire et dispenser un savoir-nager sécuritaire et écarter le risque de noyade, en particulier pour les populations résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et/ou dans les zones rurales.

Des règles de sécurité essentielles à respecter

Le personnel de surveillance de la baignade du site a réalisé un exercice de simulation d’un sauvetage, recherchant et remontant à la surface un mannequin sensé représenter un homme âgé de 45 ans en situation de noyade.

DhG0VTjXcAEGLdO
 
DhG3pzGW0AIL65P
 
DhG3sLlX0AAd4vW
 

Cet exercice a été l'occasion de rappeler les recommandations en matière de baignade :

  • Choisissez une baignade surveillée par un sauveteur et respectez les zones de surveillance
  •  Ne quittez jamais vos enfants des yeux et ne les laissez jamais seuls dans l’eau. Un enfant peut se noyer dans 20 cm d’eau.
  •  Respectez la couleur des drapeaux. Rouge = baignade interdite.
  •  Lisez attentivement le règlement affiché sur le site
  •   Équipezvos enfants de brassards adaptés à leur taille
  •  Ne consommez pas d’alcool avant ou pendant la baignade
  •  Entrez dans l’au très progressivement pour éviter les risques d’hydrocution ou choc thermique.