Sécurité publique

Manifestations du samedi 9 février : les manifestants sont appelés à la responsabilité

 
 
Manifestations du samedi 9 février : les manifestants sont appelés à la responsabilité

Violences, dégradations, propos racistes et antisémites : la manifestation qui s’est tenue samedi dernier à Strasbourg a été émaillée d’incidents tout au long de la journée.

L’absence d’organisateur, l’absence de lieux et d’itinéraire identifiés de manière concertée avec les forces de l’ordre et l’improvisation permanente qui ont caractérisé cette manifestation sont en partie à l’origine des troubles que les strasbourgeois, visiteurs et commerçants ont une nouvelle fois dû subir.

De nouveaux appels à manifester le samedi 9 février circulent sur les réseaux sociaux. Or, aucune déclaration officielle n’a encore été faite auprès des autorités.

Dans ce contexte, Jean-Luc Marx, préfet de la région Grand Est, préfet de la zone de défense et de sécurité Est, préfet du Bas-Rhin, rappelle que le droit de manifester, droit fondamental protégé par la loi, doit s’exercer dans un cadre légal, permettant de garantir la sécurité des personnes et des biens.

Il demande donc à nouveau aux auteurs des appels à manifester de prendre contact sans délai avec la préfecture afin de définir les modalités qui permettront à la manifestation de se dérouler dans de bonnes conditions.

Jean-Luc Marx appelle également les manifestants à la responsabilité en exprimant leurs revendications de manière pacifique et en respectant les consignes des forces de l’ordre qui seront mobilisées pour faire respecter la loi et l’ordre.