Sécurité publique

Convention de partenariat pour la sécurité des résidents du parc de logements sociaux de Strasbourg

 
 
Convention de partenariat pour la sécurité des résidents du parc de logements sociaux de Strasbourg

            

    

Les bailleurs sociaux, pleinement investis pour la tranquillité de leurs résidents, ont signé avec l’État, le parquet et l'Eurométropole de Strasbourg une convention de partenariat pour le renforcement de la sécurité et de la tranquillité des résidents du parc de logements sociaux dans l’agglomération de Strasbourg.

      

        
L’Eurométropole de Strasbourg et l’État sont déjà impliqués dans un partenariat actif et productif aux côtés des bailleurs, notamment dans le cadre des actions et axes développés par la stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CISPD-R). Le programme d’actions pour améliorer la tranquillité publique repose sur une démarche globale pour mieux articuler les différents types d’interventions existants. Les schémas locaux d’intervention sont établis en intégrant à la fois des approches de prévention situationnelle, en particulier la vidéoprotection, et un renforcement de la présence humaine dans l’espace public, notamment par les médiateurs ou les correspondants de nuit.

En complément de ces actions, l’accroissement et la récurrence des phénomènes d’incivilité, de nuisances de voisinage et de délinquance dans le parc social, ont conduit à établir un plan d’action spécifique au logement social dans l’agglomération strasbourgeoise.

Dominique Schuffenecker, directeur de cabinet, représentant le préfet du Bas-Rhin, Yolande Renzi, procureur de la République près le tribunal de grande instance de Strasbourg,Robert Herrmann, président de l’Eurométropole de Strasbourg, Philippe Bies, président d’Ophéa et d’Habitation moderne, Jean-Bernard Dambier, directeur général d'Ophéa, et Virginie Jacob, directrice générale d’Habitation moderne, ont signé une convention de partenariat relative au renforcement de la sécurité et de la tranquillité des résidents du parc de logement dans l’agglomération de Strasbourg.

Objectif

Assurer une coopération optimale entre les différents acteurs afin de garantir la sécurité et la tranquillité des habitants du parc social immobilier par :

  • la sécurisation du patrimoine du parc des bailleurs,
  • le développement d’actions en faveur de la tranquillité résidentielle, par le biais, notamment, d’actions de prévention et de mesures de prévention situationnelle,
  • la création de référents « bailleurs-tranquillité-sécurité » au sein des services de police et de gendarmerie,
  • la facilitation des interventions des forces de l’ordre au sein du parc des bailleurs,
  • le renforcement du partage d’informations,

Cette nouvelle action s’inscrit pleinement dans l’objectif que s’est fixé l’État de replacer le service du citoyen au cœur de l’action des forces de sécurité, grâce au déploiement de la police de sécurité du quotidien (PSQ), c’est-à-dire une police « sur mesure », répondant, en proximité, aux attentes de la population et aux besoins des territoires.

Le Bas-Rhin a d’ailleurs été l’un des premiers départements sur lequel la PSQ a été déployée, dès février 2018. Grâce à cette mesure, la visibilité des forces de sécurité, le partenariat avec les acteurs de terrain et la proximité avec la population sont renforcés.

Le périmètre d'application

Les dispositions de la convention s’appliqueront, à titre expérimental, au parc social immobilier géré par les bailleurs Habitation moderne et Ophéa sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg.

Les dispositions de la convention pourront être étendues au bénéfice des logements du parc social gérés par d’autres bailleurs et sur l’ensemble du département du Bas-Rhin.