Retour sur l'exercice d'Organisation des Secours Nombreuses Victimes (ORSEC NOVI) à Grendelbruch

 
 
Retour sur l'exercice d'Organisation des Secours Nombreuses Victimes (ORSEC NOVI) à Grendelbruch

De quoi s’agit-il ?

Dans le cadre de son programme d’exercice 2018 et pour poursuivre l’entrainement des services à la gestion de crise, la préfecture du Bas-Rhin a organisé un exercice « NOVI» à Grendelbruch le 1er juin 2018, à partir de 13h30.

Le scénario simulait un accident de bus, impliquant de nombreuses victimes en secteur délicat. Le bus transportant des lycéens, sort de la route et termine sa course dans un « ravin » en posture « instable » de façon à mobiliser les équipes spécialisées du SDISService départemental d'incendie et de secours.

 Il s’agit d’organiser rapidement et efficacement les secours de façon à prendre en charge des victimes dans le cadre de la mise en œuvre du dispositif ORSEC NOVI (ORganisation des SECours - NObreuses VIctimes).

Ce dispositif relève de la planification départementale ORSEC.

Les objectifs de l’exercice

L’objectif principal de cet exercice consiste à tester la coordination inter-services, et plus particulièrement de :

  • Tester les différents schémas d’alerte
  • Réaliser une extraction sécurisée des victimes en terrain difficile
  •  Tester l’articulation avec le volet ORSEC AMAVI (organisation de la réponse du système de santé en cas d’afflux massifs de victimes non contaminées)  : secourir et prendre en charge les victimes sur le terrain jusqu’à leur acheminement dans trois sites hospitaliers strasbourgeois de Hautepierre, du Nouvel Hôpital Civil, de la clinique Rhéna, et au centre hospitalier de Sélestat. Elles seront transférées soit réellement (huit victimes) par un vecteur sanitaire, soit de manière fictive pour les autres.
  •  Réussir à établir une liste de victimes en vue d’informer ensuite les personnes qui ont à en connaître (familles, autorités)
  •  Armer les structures de gestion de crise tant à la préfecture que dans les établissements hospitaliers (plan blanc) et dans les services de l’éducation nationale (lycée concerné, rectorat, DSDEN) et autres services de l’État.
  •  Entraîner les personnels de la préfecture à l’information des familles et des proches avec mise en place du numéro unique de crise et de la cellule d’information du public à la préfecture.
  •  Tester l’articulation avec le volet judiciaire et notamment la prise en compte des objectifs du COScoefficient d'occupation des sols (commandant des opérations de secours) et du COP (commandant des opérations de police) qui met en œuvre les actions de police judiciaire sous l’autorité du Parquet.

Les participants de l’exercice 

Le pilotage est assuré par le sous-préfet de Sélestat, assisté des services de la préfecture.

Autres participants :

Parquet de Saverne

Collectivités locales : Conseil Départemental, mairie de Grendelbruch

Secours et soins : SDISService départemental d'incendie et de secours, SAMUService d'aide médicale urgente, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (Hautepierre et NHC), clinique Rhéna et centre hospitalier de Sélestat, associations de sécurité civile, hélicoptère de la Sécurité Civile Dragon 67, Cellule d’Urgence Médico-Psychologique 67

Sécurité : Gendarmerie, DMD

Éducation Nationale : Rectorat, DSDEN, Lycée Henry Meck de Molsheim

Autres : ARSAgence Régionale de Santé, DDTDirection départementale des territoires

IFSI de Haguenau

Alsace Dépannage

Plus de 400 personnes étaient engagées sur cet exercice.

Les élèves de l’IFSI de Haguenau représentent les victimes, réparties en différents statuts, Urgence Absolue, Urgence Relative, décédés ou impliqués, selon un scénario médical défini à l’avance pour l’exercice.

Une dizaine de personnes a contribué à l’élaboration et à la préparation de cet exercice.