Installation du CLAV du Bas-Rhin le 7 novembre 2018

 
 
CLAV

Madame le procureur de la République de Strasbourg et Madame la directrice de cabinet représentant le préfet du Bas-Rhin ont co-présidé l’installation, mercredi 7 novembre 2018, du comité local d’aide aux victimes du Bas-Rhin (CLAV) dans sa nouvelle composition, qui fait suite à la création d’un comité local de suivi des victimes initiée dès 2016.

Cette instance partenariale rassemble des services et opérateurs de l’État, les procureurs de la République, les collectivités, organismes et associations d’aide aux victimes parties prenantes dans les dispositifs d’aide aux victimes, le conseil départemental de l'accès au droit (CDAD), le magistrat de la cour d’appel délégué à la politique associative et à l’accès au droit, les barreaux du département.
Le CLAV a pour mission de veiller à :
- structurer la coordination, la mise en œuvre et l'amélioration des dispositifs locaux d'aide aux victimes, notamment d'infractions pénales ainsi que d'actes de terrorisme, d'accidents collectifs et de catastrophes naturelles.
- articuler ces dispositifs avec l'organisation de la prise en charge sanitaire mise en place par l'agence régionale de santé
- élaborer et actualiser régulièrement un annuaire des acteurs compétents pour la mise en œuvre des droits accordés aux victimes.
- susciter et encourager les initiatives en matière d'aide aux victimes dans le département.
Des dispositifs et partenariats locaux existent déjà dans les différents domaines d’action du CLAV, notamment vis-à-vis des victimes d’actes de terrorisme et des victimes de violences intrafamiliales.
Lors de la survenue d’une crise, le CLAV doit permettre d’assurer la bonne coordination des acteurs au sein d’une seule instance, afin de mieux accompagner les victimes dans leurs démarches et faciliter ainsi le travail de reconstruction post-traumatique.


Numéro national :

Numéro CLAV
Liens nationaux :
Le suivi des victimes
Les dispositifs de crise
Les acteurs de l’aide aux victimes
Dossier presse


Prise en charge des victimes suite à l’attentat du 11 décembre 2018 à Strasbourg

Réunion du CLAV du Bas-Rhin le 18 décembre 2018

Présidée par le préfet et le procureur de la République de Strasbourg, et en présence du Directeur de la Cellule interministérielle d’aide aux victimes et de la Déléguée interministérielle d’aide aux victimes, le comité local d’aide aux victimes (CLAV) du Bas-Rhin s’est réuni mardi 18 décembre 2018 pour organiser, en relais de la phase d’urgence, la continuité de la prise en charge des victimes de l’attaque du 11 décembre à Strasbourg.
Après un bilan d’activité du centre d’accueil des familles (CAF), activé dès le 12 décembre à 9h00 et qui a reçu près de 700 personnes, ainsi qu’un recensement des axes de travail qui garantiront le suivi de la prise en charge des victimes, le préfet et le procureur de Strasbourg, après avis du CLAV, ont décidé :

-de la fermeture du Centre d’accueil des familles (CAF) de Strasbourg le 18 décembre

-de l’ouverture d’un Espace d’information et d’accompagnement (EIA) à Strasbourg, qui doit permettre un accompagnement adapté et une simplification des démarches en regroupant, dans un même lieu, les différents acteurs concernés.

-de la constitution d’un comité de suivi technique des victimes, piloté par le directeur de cabinet du préfet en lien avec un représentant du procureur : ce comité veille au parfait accompagnement des victimes résidant dans le département et s’assure de la bonne prise en charge sanitaire, juridique et sociale adaptée à leurs besoins. Il s’est réuni dès le 21 décembre, puis le 11 janvier et a désormais une fréquence bimensuelle.

Espace d’information et d’accompagnement (EIA)

Confié à l’association locale SOS Aide aux habitants - France victimes 67 agréée par le ministère de la justice, l’EIA de Strasbourg est situé 6 rue du Jeu des Enfants à Strasbourg, dans des locaux mis à disposition par la Ville de Strasbourg. L’EIA a ouvert ses portes mercredi 19 décembre à 14h.

Composé d’équipes pluridisciplinaires (juristes, travailleurs sociaux, psychologues, etc) issues d’associations d’aide aux victimes, d’associations de victimes, d’avocats ou de services assurant une mission de service public (FGTI, DRFIP, ONACVG, CAF, CPAM, MDPH, DIRECCTE , etc), l’EIA accueille, par téléphone, par courriel et sur rendez-vous, toute personne exprimant un besoin en relation avec les événements du 11 décembre.

Contact : 06.01.70.53.37 / contact@eiastrasbourg.org