Environnement

Autoroute de contournement Ouest de Strasbourg : 3e comité de suivi des engagements de l’État

 
 
Autoroute de contournement Ouest de Strasbourg : 3e comité de suivi des engagements de l’État

Jeudi 4 juillet 2019, Jean-Luc Marx, préfet du Bas-Rhin, a présidé la troisième réunion du comité de suivi des engagements de l’État pour la réalisation du contournement Ouest de Strasbourg.


            

Le comité est composé de l’ensemble des élus, parlementaires et maires des communes traversées, des représentants de la profession agricole, du monde associatif, des acteurs socio-économiques, des services et établissements publics de l’État, ainsi que des concessionnaires ARCOS et SANEF.

Il veille à la mise en œuvre et au respect des 126 engagements pris par le maître d’ouvrage au cours des concertations et consultations qui ont conduit à la déclaration d’utilité publique. Ces engagements s’imposent en effet aux concessionnaires, tout comme les prescriptions issues des arrêtés portant autorisation de travaux délivrés en août 2018 et dont l’ampleur est inédite.

Deux sous-commissions dédiées à l’eau et aux espèces protégées ont été constituées pour assurer dans le détail le suivi de la mise en œuvre et le contrôle des prescriptions imposées aux concessionnaires. Réunies le 12 juin dernier, leurs travaux ont été présentés aujourd’hui au comité de suivi.

Les travaux du contournement sont maintenant bien engagés, les terrassements de l’infrastructure sont visibles par sections tout au long du tracé et de nombreux ouvrages d’art sont en cours de réalisation. La réalisation des mesures environnementales se fait de façon concomitante, voire en amont des travaux.

Les contrôles menés par les services de l’État se poursuivent de façon régulière pour vérifier la bonne mise en œuvre des prescriptions par les concessionnaires. Depuis fin 2016, 31 opérations de contrôles de terrain ont été réalisés.

A ce jour, plus de la moitié des engagements pris sont remplis ou en cours de réalisation.

Le comité de suivi des engagements de l’État suivra l’opération dans la durée, y compris après la mise en service de l’autoroute pour ce qui concerne les engagements à long terme.

Un exemple de mesure emblématique : le grand hamster d’Alsace

Les impacts des travaux du contournement Ouest de Strasbourg sur l’habitat du hamster commun s’élèvent à 80,8 ha pour les impacts temporaires (résultant du chantier) et  113,60 ha pour les impacts définitifs.

Des mesures de compensation spécifiques sont imposées par l’État au concessionnaire ARCOS :

  • Les mesures portant sur l’habitat agricole

Ces mesures consistent à mettre en place, par conventionnement avec la profession agricole, des cultures favorables au hamster commun (avoine, blé, orge, luzerne, pois, etc.) :

- mesures extensives (compensation des impacts temporaires) : mise en place de 185,8 ha de cultures favorables au hamster commun, soit un coefficient de compensation de 2,30 fois la surface impactée temporairement. Ces mesures extensives sont contractualisées pour une période de 10 ans.

- mesures intensives (compensation des impacts définitifs) : la mise en place de 287,5 ha de cultures favorables au hamster commun, soit un coefficient de compensation de 2,50 fois la surface impactée.

  • Les mesures portant sur les individus

Ces mesures visent à renforcer la population du hamster commun grâce à l’insertion (lâcher) d’individus issus d’élevages sur des parcelles de mesures intensives et situées en zone de protection réglementaire de l’habitat du grand hamster.

17 opérations de renforcement des populations sont prévues entre 2017 et 2023, soit 1030 hamsters qui seront relâchés entre 2017 et 2023.

En 2017 et 2018, 190 hamsters ont été lâchés. Pour 2019, un premier lâcher de 60 hamsters a été réalisé le 25 juin sur une parcelle de mesure intensive située à Altorf. Un second lâcher de 60 individus a eu lieu 3 juillet dernier sur une parcelle de mesure intensive située à Oberschaeffolsheim.