Accueil des élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) dans le Bas-Rhin

 
 

Le département du Bas-Rhin a reçu en 2017-2018 plus de 2000 demandes de scolarisation d’élèves allophones nouvellement arrivés en France. Conformément à la circulaire nationale n° 2012-141 du 2 octobre 2012 relative à l'organisation de la scolarité des élèves allophones nouvellement arrivés , leur scolarité est organisée de la façon suivante :

  •  Entre 6 et 11 ans, tous les enfants sont scolarisés dans l’école du secteur de leur lieu de résidence. 70 % d’entre eux bénéficient d’une prise en charge spécifique pour l’apprentissage du français en UPE2A (Unité Pédagogique pour Elèves Allophones Arrivants). Ainsi, ils suivent la majorité des enseignements en classe ordinaire et bénéficient d’un enseignement intensif de français langue seconde / français langue de scolarisation. Dans le Bas-Rhin, 30 % des EANA sont scolarisés dans des écoles qui ne disposent pas d’une UPE2A. Les enseignants de ces écoles élaborent, en lien avec le CASNAV (Centre Académique pour la Scolarisation des élèves Allophones Nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de Voyageurs), un projet d’aide spécifique pour ces élèves à besoins éducatifs particuliers. Le département dispose de 24 dispositifs UPE2A 1er degré (dont 2 ont été ouverts au cours de l’année scolaire 2017/2018).

  •  Entre 11 et 16 ans, les élèves sont scolarisés dans un collège doté d’une UPE2A. Ainsi, comme à l’école primaire, ils sont pris en charge spécifiquement pour l’apprentissage du français à hauteur de 12h par semaine au minimum et pour le reste des cours rejoignent la classe ordinaire où ils sont affectés selon leur âge. Le département dispose de 24 dispositifs UPE2A 2nd degré (dont 3 pour élèves non scolarisés antérieurement - NSA), implantés dans 22 collèges.

  • Entre 16 et 18 ans, 2 structures d’apprentissage du français et d’orientation peuvent accueillir les élèves souhaitant être scolarisés. Ces élèves rejoignent ensuite les formations générales, technologiques ou professionnelles des lycées.
Classes allophones
CLasses allophones 2

 Le 5 juin 2018, Yves Séguy, secrétaire général de la préfecture du Bas-Rhin, s'est rendu dans trois établissements, de l'école au lycée afin de rencontrer ces élèves et observer leur méthodologie d'apprentissage de la langue Française.

SG classes allophone