Covid-19 : vigilance pour organisateurs et participants aux événements rassemblant des foules.

 
 
Covid-19 : vigilance pour organisateurs et participants aux événements rassemblant des foules.

 

Les indicateurs épidémiologiques de surveillance témoignent aujourd’hui d’une évolution favorable dans le Bas-Rhin :

  • 2 nouveaux cas pour 100.000 habitants sur 7 jours,
  • 0,3 % de tests virologiques positifs,
  • 5 nouvelles personnes hospitalisées entre le 9 et le 15 juillet (pour un total de 242 hospitalisations au 15 juillet) et une nouvelle admission en réanimation sur la période (pour un total de 6 personnes en réanimation au 15 juillet),
  • aucun nouveau décès à déplorer sur la période du 9 au 15 juillet (pour un total de 1.087 depuis le début de l’épidémie).

Pour autant, le virus continue de circuler et des signes de reprise de l’épidémie sont constatés à l’échelle européenne comme à l’échelle nationale, dans certains territoires.

Une certaine forme de relâchement étant constatée depuis plusieurs jours dans le Bas-Rhin, la préfecture et la délégation territoriale de l’Agence régionale de santé sont particulièrement attentives à l’apparition de potentiels clusters liés notamment aux rassemblements de personnes.

Alors que la période estivale est propice aux événements festifs, les organisateurs de manifestations et les participants sont appelés à faire preuve de la plus grande prudence.

C’est pourquoi, il est rappelé que pour tout événement, sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public :

  • la jauge de 5.000 personnes simultanément présentes ne doit pas être dépassée,
  • les rassemblements de plus de 10 personnes doivent faire l'objet d'une procédure de déclaration préalable 72h avant l’événement auprès des services de la préfecture ou de la sous-préfecture compétente,
  • les dispositions prises par l’organisateur pour respecter les mesures d’hygiène et de distanciation physique doivent être explicitées de manière précise dans la déclaration,
  • la préfète peut, si les conditions permettant d’assurer la sécurité sanitaire des personnes ne sont pas réunies, interdire l’événement.

Josiane Chevalier, préfète du Bas-Rhin, rappelle que les gestes barrières restent plus que jamais indispensables, au quotidien et a fortiori lors de rassemblements :

  • hygiène renforcée des mains,
  • distanciation physique d’au moins un mètre,
  • port du masque grand public, lorsque les distances ne sont pas respectées.

Afin de limiter les risques d'une reprise de l'épidémie, le port du masque grand public est rendu obligatoire dans tous les lieux clos, en complément des gestes barrières, à compter du 20 juillet.

Tout comme dans les transports publics, le non port du masque dans les lieux publics constitue une infraction susceptible d’être punie d’une contravention de 4e classe de 135 euros.
La violation de l’obligation du port du masque à nouveau constatée dans un délai de quinze jours constitue une contravention de cinquième classe punie d’une amende de 200 euros.
En cas de violations à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, les nouveaux faits constituent un délit puni de six mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende.
En cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention, les amendes sont majorées : 375€ au lieu de 150€ et 450€ au lieu de 200€.

Josiane Chevalier rappelle que chacun de nous est un acteur de la lutte contre le Covid-19. Être responsable pour soi-même et pour ses proches reste le seul moyen de maîtriser l’épidémie, en l’absence de traitement et de vaccin.