Portrait de bénévole: Suzanne, présidente d'une association sportive

 
 
Portrait de Suzanne

Suzanne MULLER est bénévole depuis plus de 30 ans, un engagement récompensé par la Médaille de la Jeunesse, des Sports et de l'Engagement Associatif. Aujourd'hui à la retraite, elle a fait carrière dans le secteur médico-social.

Actuellement, elle est présidente d'une association mettant en place des loisirs essentiellement sportifs, pour personnes en situation de handicap mental: ASCADIE, affiliée à la FFSA (Fédération Française de Sport Adapté) et du Comité Départemental du Sport adapté du Bas-Rhin.

Cette association est implantée en milieu rural , elle met en place des entraînements hebdomadaires dans plusieurs disciplines, que les personnes peuvent pratiquer soit en tant que loisir, soit en compétition selon leurs compétences au niveau départemental, régional, national. L'association organise aussi des journées à thème et des rencontres en week-end : pétanque, tir à l'arc, jeux de société , randonnées, expression corporelle, etc.

"Les activités sportives sont importantes pour le développement de chaque personne; elles lui permettent de trouver sa place dans la société."
La fierté de Suzanne: l'association emploie actuellement 3 éducateurs sportifs, qui, en plus des animations "club" interviennent dans des établissements médico-sociaux dans un objectif de "sport santé", "sport bien-être".

Motivation, engagement et conviction

Pour Suzanne, ce sont les qualités premières pour s'épanouir dans le bénévolat. Un engagement sans faille et une grande disponibilité sont également appréciables pour porter les projets et aider les autres. Grâce au bénévolat qui est devenu une partie importante de sa vie, Suzanne se sent utile,mais souhaite que les bénévoles, qui connaissent bien les besoins des territoires, puissent s'appuyer sur des professionnels compétents pour mener à bien leurs projets.

Le rôle du président d'association

Les pouvoirs du président sont définis par les statuts. D’une façon générale, le président est habilité à représenter l’association dans tous les actes de la vie civile.

En cette qualité, le président peut donc signer les contrats au nom de l’association. Mais cela ne signifie pas qu’il peut décider seul d’engager l’association, car, contrairement à une idée répandue, il n’en est pas le représentant légal, mais simplement le mandataire.  Le président ordonnance les dépenses. Les statuts peuvent également l’autoriser à ouvrir et à faire fonctionner les comptes de l’association.

C’est à lui, également, qu’il appartient de veiller au respect des prescriptions légales (règles de sécurité, par exemple). Ainsi, il est considéré comme l’employeur des salariés de l’association vis-à-vis des organismes de sécurité sociale.

Néanmoins, la désignation d’un président dans une association n’est pas une obligation légale. Il arrive d’ailleurs que des associations n’en soient pas dotées. En outre, même si les statuts imposent la désignation d’un président, celui-ci n’est pas considéré le représentant légal de l’association. Il tient ses pouvoirs des statuts et ne peut donc agir au nom et pour le compte de l’association que si ceux-ci lui donnent pouvoir à cet effet.